3, 2, 1… Ignition!

phobos,-tome-1---les--phemeres-640387-250-400

Phobos, tome 1, Victor Dixen, Robert Laffont coll. R, 11 juin 2015.

Résumé:

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l’amour avec un grand A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon avis:

12 jeunes gens que l’on envoie dans l’espace pour créer une colonie sur Mars, un choix de nationnalités et de vies personnelles très hétéroclytes, des speeds datings retransmis en direct sur Terre et suivis par des millions de personnes, un show fédérateur et un thriller sous jacent, comment ne pas accrocher à cette histoire?

J’ai adoré!!! J’ai adoré la diversité des personnages chacun peut choisir son chouchou, le couple auquel adhérer, même si oui il est assez tôt flagrant la vision des binomes futurs! J’ai adoré le personnage principal qu’est Léonor, rousse flamboyante forte et si fragile à la fois, la seule dont la vision du jeu n’est pas dès le départ tronquée par des chimères de vie amoureuse et idyllique. J’ai adoré son tempérament explosif et ses sempiternelles incertitudes, ses faiblesses cachées et celles qu’elle nous révèle.

J’ai également adoré, TOUS les personnages secondaires, et celà est rare (pour ma part). Je les ai TOUS trouvés très intéressants et, par dessus tout, existant indépendamment de notre héroïne. Certains sur Terre, d’autres compagnon de notre personnage féminin principal, il n’en ai pas un qui n’a pas sa place dans cette histoire.

De plus et même, si Victor Dixen , place le coeur de son oeuvre dans l’espace et en prévision de Mars, un gros noeud de son histoire se déroule sur Terre, et cette partie est tout aussi palpitante et captivante que celle qui se passe dans la station spatiale.

Un livre donc fantastique, génial, grandiose, grandiloquent et qui va crescendo dans son histoire, qui n’appelle qu’à une suite et à un succès plus que mérité.

Note: 8,5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s