Quand les monstres envahissent New york…

ekho monde miroir

Ekhö monde miroir, tome 1, Christophe Arleston et Alessandro Barbucci, ed. Soleil, 2013

Résumé:

Quand Fourmille prend son avion pour New York, elle est loin de s’imaginer que son voyage va prendre un tour étrange. Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l’héritage d’une tante disparue depuis 20 ans. Et après qu’un éclair ait touché le 747, c’est à bord d’un dragon qu’elle atterrit à New York. Elle découvre alors un monde complètement décalé, où tout est semblable à la Terre, mais tellement différent. Ici, pas d’électricité, et c’est dans un Manhatan d’heroic fantasy qu’elle se trouve plongée. Au cœur de l’intrigue, une race étrange, les Preshauns, qui semble dominer cet univers parallèle, Ekhö.

Mon avis:

Le résumé m’a tout de suite plu et j’avais vu quelques planches passées sur la toile, je savais donc que le coup de crayon serait plaisant et (en dehors de l’histoire bien sûr!) celà est primordial pour moi, car je suis très très difficile en matière de Bd.

Mettons de côté l’esthétisme de l’oeuvre et penchons nous sur l’intrigue de celle-ci.

Originale et intéressante, elle se situe dans un New york parallère, apellé Ekho, dans lequel une ribambelle de monstres se balladent et dirigé par une espèce supérieure… d’écureuils!!!  Fourmille (et oui, il s’agit bien de son nom!) notre héroïne se retrouve propulsée dans ce monde après l’acceptation de l’héritage d’une tante, morte dans des circonstances troublantes. Mais lors du passage d’un monde à l’autre, notre héroïne va par mégarde emporter avec elle son voisin de vol. Et de là nous allons suivre leur périple au sein de ce monde étrange et dangereux.

Sur cette base intéressante et originale se construit une histoire à 1000 à l’heure: de l’incrédulité, à l’adaptation découlant de la découverte de ce monde par nos protagonistes, il m’a semblé courir un sprint. Tout va beaucoup trop vite: le suspense du pourquoi Fourmille est propulsée dans ce monde, comment est-elle venue, dans quelle circonstances est morte sa tante et qui sont ces monstres qui rôdent dans l’obscurité de cette ville fantastique? La réponse à toutes ces questions arrivent dès la fin de ce tome 1, et celà m’a dérangé, car pour ma part j’aurais peut être préféré une certaine lenteur dans le déroulé des évènements qui se poursuivraient sur les tomes suivants.

De plus il  vient se greffer un panel de personnages secondaires pittoresques et atypiques mais sous exploités, pour lesquels j’aurais également préféré une intrusion plus progressive à l’intrigue pour pouvoir en savourer chaque particularité.

Je suis donc restée sur ma faim quant à la trame historique, dirons nous, expéditive et pour laquelle j’en garde un sentiment de grande frustration. De même quant au potentiel fantastique du monde créé: trop vite montré, trop vite expliqué, trop vite banalisé. De plus je ne m’attendais pas à la touche sexy distillée dans cette oeuvre, rien de trop osé ou vulgaire, mais tout de même sans équivoque.

J’ai toujours  beaucoup de mal avec les bds, à moins que celle-ci ne soit vraiment sublime ou bien que l’histoire soit réellement poignante, je suis toujours trop vite surprise lorsqu’advient la dernière page. Le nombre limité de ces dernières contraint les auteurs à conclure au plus vite leur intrigue et par la même à négliger le suspense ou la psychologie des personnages, et Eckho ne déroge pas à cette règle.

 

Note: 5,5/10

Publicités

Une réflexion sur “Quand les monstres envahissent New york…

  1. […] Puis par nécessité pour mes défis estivaux, j’ai passé une commande à la Fnac, principalement pour le roman: « Les révoltés de la Bounty », mais je me suis également laissée tenter par le premier tome de la Bd « Ecko »à 5€, qui m’a laissé un sentiment de lecture très mitigé: pour connaitre mon avis, c’est par ici. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s