Fêtera…Fêtera pas…

pas-de-noel-cette-annee

Pas de Noël cette année, John Grisham, ed. Robert Laffont, 2003

Résumé:

Quoi de plus facile, apparemment, que de ne pas fêter Noël? C’est ce que décident de faire Luther et Nora: leur fille unique, Blair, est partie travailler au Pérou, et ils ne voient pas l’intérêt de fêter la fin de l’année en tête à tête. En outre, Luther a fait ses calculs, et il s’est rendu compte que l’année précédente ils avaient dépensé six mille dollars pour inviter à réveillonner des personnes qu’ils n’aiment pas vraiment, pour acheter des cadeaux qui ne leur plaisent pas ou pour envoyer des cartes de vœux de luxe à de vagues connaissances qui ne répondent pas. Sans compter l’argent pour les bonnes œuvres: le sapin hors de prix pour les scouts, le calendrier imbécile des pompiers, les gâteaux infects des flics, etc. Alors, pourquoi ne pas dépenser ces 6000 dollars dans une croisière de luxe au Caraïbes? Il suffit d’acheter le billet.Cependant, les voisins ne l’entendent pas de cette oreille. Sous la houlette de Frohmeyer, père de famille nombreuse et chef scout dans l’âme, les habitants ornent chaque année magnifiquement leur petite rue et gagnent à tous les coups le prix des plus belles décorations. Si Luther et Nora ne sacrifient pas à cette tradition, une autre rue du quartier risque d’emporter le prix. Quelle honte! S’organise alors la contre-attaque des charmants voisins bien pensants : insultes, harcèlement et attaques en tous genres…

Mon avis:

Je connaissais déjà le film avec Tim Allen et Jamie Lee Curtis: Un Noël de folie, qui est dans ma liste de classiques pour les fêtes de fin d’année et je souhaitais plus que tout lire ce livre; et en particulier pour le fameux Cold winter challenge.

Donc, sans grande surprise mais avec un grand plaisir, j’ai retrouvé l’intrigue festive et familiale de cette oeuvre. Si en effet nous suivons les aventures de Luther et Nora qui décident de boycotter Noël, l’histoire est peut être un peu moins comique que dans le film, mais reste néanmoins agréable, divertissante, fraîche et originale pour une oeuvre de fin d’année.

Le décalage que nos protagonistes s’imposent vis à vis du reste du monde est en effet sujet à de nombreuses situations cocasses et rocambolesques sans jamais virer dans le ridicule ou l’impobable. J’ai aimé ce côté très terre à terre du déroulé de l’action qui nous apporte notre dose de magie noellique à la fin, lors du retournement de situation à laquelle devront faire face le couple Krank.

Une lecture facile, sans chichis, qui se lit comme l’on regarde un film, avec facilité et rapidité, une note réaliste et tout de même chaleureuse pour une lecture de fin d’année. Je recommande fortement sans oublier le film bien sûr…

Note: 7/10

yk4udkd72q3rsbvpxwkqdknu0jc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s