Acceptes-tu cette rose?

9782221129289

La sélection, tome 1, Kiera Cass, ed. Robert Laffont coll. R, 12 avril 2012.

Résumé:

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Mon avis:

Une trame à la bachelor et une héroïne perdue entre 2 hommes. Pas des plus accrocheur comme histoire et pourtant la sauce prend.

J’ai lutté très longtemps contre cette saga qui, malgré de très belles couvertures, ne m’attirait pas du tout. Je trouvais l’histoire bancale à la limite du ridicule et puis la curiosité l’emportant je me suis laissée tenter.

Ce qui m’a le plus attiré, pour sauter le pas, fut la part dystopique de l’oeuvre. Un monde éclaté en pseudos monarchies, une Amérique en totale soumission face à un géant qu’est devenu la Chine et des alliances politiques, peu exploitées dans la trame narrative, à la limite de nos anciens régimes monarchiques réels; dans lequel les habitants sont divisés en castes en fonction de leur métier et qui ne doivent sous aucun prétexte se mélanger ou même se marier entre elles sous peine d’opprobe.

Mais bien sûr ce n’est pas ce qui a primé lors de ma lecture ou bien même ce qu’il m’en reste comme ressenti. Ce qu’il en découle quelques jours après ma découverte, c’est une jeune fille sacrificielle qui, pour permettre à sa famille de vivre et par la même d’oublier une déception amoureuse, va s’engager dans un concours pour lequel 35 jeunes filles devront tenter de séduire le Prince de leur pays. Et c’est là que le bas blesse. Car il s’agit bien là d’une real Tv, et n’en étant pas grande amatrice, ce côté télévisé, scénarisé et sournois dû aux médias m’a fortement déplu.

Quant à notre héroïne bien nommée: América, il s’agit d’une jeune fille que j’ai beaucoup apprécié. De nature enthousiate, déterminée, indépendante et un brin rebelle, j’ai aimé la voir évoluer dans ce monde qu’elle ne maîtrise pas et dans lequel ses gaffes un peu rustres passent pour de charmantes manières rafraîchissantes. Peu à peu ses aprioris et ses barrières face à cette farce que constitue ce concours vont se fissurer sur le charme retors du Prince Maxon, qui n’aura de cesse de s’interesser à notre jeune ingénue qui ne peut se départir de ses anciennes habitudes.

Je continuerai donc finalement cette saga pour le simple plaisir de voir jusqu’où notre héroïne va pousser le vice de ses charmes et de ses gaffes et pour, je l’espère, en découvrir un peu plus sur ce régime politique atypique qui me semble riche et très prometteur pour un développement futur.

Note: 7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s